biométrie CNIL
A l’issue d’une délibération du 6 septembre 2018, la CNIL a rendu publique une sanction à l’égard d’une entreprise qui avait mis en place illégalement des badgeuses biométriques pour le contrôle des horaires de travail. La biométrie illégale en France pour le contrôle des horaires Rappelons tout d’abord que depuis sa délibération No 2012-322 du 20 septembre 2012, la CNIL a jugé que l’utilisation de la biométrie pour contrôler les temps de travail était disproportionnée à cette finalité. Elle a par conséquent interdit toute forme d’identification biométrique à cette fin, quelle que soit la technologie utilisée (empreinte digitale, contours de...
intérimaires
Parce que le recours à l’intérim génère des coûts de gestion administrative très élevés, parce qu’un manque de rigueur dans les processus entraîne des risques juridiques importants, la question de l’automatisation de la gestion des intérimaires se pose de plus en plus. Pour cela, les différentes applications concernées doivent mieux communiquer et apporter une réponse globale à cette problématique. Toujours plus d’intérimaires D’après les derniers chiffres du ministère du travail, les entreprises n’ont jamais autant eu recours aux intérimaires depuis le début des années 2000. Après l’effondrement de 2009, l’intérim a connu une évolution en dents-de-scie à partir de 2010...
télétravail
49% des salariés souhaitent télétravailler, selon une étude réalisée par Opinionway auprès de plus de 2200 salariés français, en exclusivité pour Horoquartz. Qui sont-ils ? Quels sont les critères les plus marquants ? Nous avons dressé leur portrait-robot.     Le niveau d’études, marqueur le plus déterminant Plus les salariés sont diplômés, plus ils souhaitent télétravailler. Ainsi, seuls 25% des salariés sans diplôme souhaitent télétravailler, contre 47% des titulaires d’un baccalauréat. La palme revient aux diplômés d’une école d’ingénieur ou de commerce, qui sont 74% à exprimer ce souhait. De façon logique, on retrouve la même relation par rapport au statut....
badgeage
Maître Aurélie Roche, avocate au sein du cabinet BRL, revient pour Horoquartz sur le cadre juridique et les modalités pratiques d’implantation de badgeuses dans une entreprise. L’information des salariés est essentielle et encadrée. Mais il faut également soigneusement définir la localisation et le nombre de badgeuses pour éviter la requalification en heures à payer de certains temps de déplacement ou d’attente.   (suite…)