juin 2019

Design thinking et solutions de GTA : quels enjeux ?

L’innovation s’est introduite au cœur de tous les projets et les Ressources Humaines ne font pas exception. D’après une enquête réalisée par Markess by exaegis, 80% des décideurs RH voient en l’innovation un levier fort d’engagement des collaborateurs (étude menée auprès de 200 décideurs RH, 2018). Cette transformation digitale s’accompagne d’une nouvelle culture d’entreprise appelée le Design Thinking, véritablement centrée sur les utilisateurs et venant révolutionner notre manière de travailler. Elle amène notamment les services RH à repenser leurs outils et si tous les composants du SIRH sont impactés, les solutions de gestion des temps et des activités ne sont pas en reste. C’est ainsi qu’est né le concept de Design Thinking, qui consiste à impliquer l’utilisateur final dès les prémices du processus de création. Mais alors, quels enjeux pour les entreprises ? Comment procéder ? Par où commencer ? Le point avec Sophie Ropars et Mahilie Lacroix, UX Designers chez Horoquartz.

 

Sur le même sujet : « IA : quel impact sur l’expérience utilisateur des solutions de GTA ? »

 

Le design Thinking, qu’est-ce que c’est ?

Mahilie Lacroix (ML) : « Le Design Thinking, c’est d’abord une volonté d’innover autrement. Avant, les experts pensaient fonctionnel : c’est le ‘techno push’. Concrètement, les équipes techniques développent des technologies incroyables et les équipes commerciales poussent ce nouveau produit ou service sur le marché. En fonctionnant ainsi, on peut créer un produit performant, mais comment s’assurer que l’utilisateur y trouve son compte ? Le Design Thinking, c’est l’inverse, on part du besoin de l’utilisateur. On décèle un problème, voire une frustration et on cherche le meilleur moyen d’y répondre. Nous pensons usage et besoin avant de penser produit. »

Sophie Ropars (SR) : « L’objectif du Design Thinking, c’est donc de créer ou d’améliorer un produit ou un service, en répondant à 3 critères clés. La désirabilité : est-ce que cela répond vraiment à un besoin ? La faisabilité : est-ce faisable techniquement ? Comment ? Et enfin la pérennité économique : est-ce viable sur le plan financier ? »

 

Concrètement, comment doit-on procéder ?

SR : « Ce qu’il faut retenir, c’est qu’on part toujours de l’utilisateur, il est la clé. Le Design Thinking chez Horoquartz est un processus itératif qui suit 5 étapes. D’abord, la découverte : qui sont les utilisateurs d’une solution de GTA ? Quels sont leurs usages ? Utilisent-ils tous la solution de la même façon ? Cette étape est la plus importante, elle nécessite de bien connaître ses utilisateurs. Ensuite, la définition : c’est là qu’on cerne les besoins des utilisateurs, même ceux qu’ils n’expriment pas. Il faut capter les indices, c’est parfois long mais capital. »

ML : « La 3ème étape s’appelle l’idéation. Il s’agit de faire émerger les solutions, et de faire le tri. Pour ça, toutes les équipes sont mobilisées : la R&D, les développeurs, les Product Owners, les UX Designers, les équipes techniques, le fonctionnel… C’est important de libérer la parole, pour tirer le meilleur des compétences et savoirs de chacun. Ensuite, on prototype l’idée retenue, et on teste. On teste, on teste, et on re-teste encore ! Cette phase de test est cruciale, elle nous permet de voir si le produit répond vraiment au besoin initial, ou s’il faut améliorer, ajuster des paramètres. »

SR : « On apprend ainsi de nos erreurs et on s’améliore. Plutôt que perdre des mois, voire des années, à développer une fonctionnalité qui au bout du compte ne sera plus en phase avec les besoins des utilisateurs, on opte pour une méthode agile qui nous permet de co-créer en permanence. C’est plus rapide et surtout plus efficace. »

 

Pourquoi les solutions de gestion des temps et des activités sont-elles particulièrement concernées par le Design Thinking ?

ML : « L’application de GTA est souvent la 2ème la plus accédée dans l’entreprise en nombre d’utilisateurs. Il est évident qu’elle doit répondre précisément aux besoins de chacun, salarié, manager et administrateur. Côté RH, c’est à la fois un gain économique et un gain de temps. Une entreprise qui fait le pari du Design Thinking garantit une adoption quasi-immédiate de la solution proposée. Lorsque la solution de GTA est adaptée aux besoins des utilisateurs (RH, managers, salariés), l’entreprise diminue son temps de formation, le délai d’acceptation, réduit les risques d’erreurs de manipulation, le temps d’utilisation… Le ROI est immédiat et rassurant. »

SR : « Le 2ème aspect, c’est la confiance. Proposer aux collaborateurs une solution innovante et intuitive, c’est aussi booster leur engagement et gagner leur confiance. Rien de pire pour ternir l’image d’entreprise que des cycles de formation à rallonge ou des solutions qui ne fonctionnent pas. Un esprit d’entreprise, ça se cultive aussi avec des outils de qualité ! C’est pourquoi les entreprises ont tout intérêt à choisir des prestataires qui ont adopté le Design Thinking. »

 

Un exemple ?

SR : « Nos clients sont de plus en plus nombreux à impliquer plusieurs profils types d’utilisateurs dès la définition du cahier des charges. C’est un vrai plus ! Le Club Utilisateur Horoquartz, qui regroupe 163 adhérents, est également un véritable atout. Il nous a par exemple permis, très simplement, d’intégrer à eTemptation un convertisseur automatique entre heures minutes et heures centièmes, que certaines entreprises utilisent encore. C’est tout bête, mais seuls les utilisateurs quotidiens peuvent soulever ce genre de problématique ! »

ML : « En parallèle, le Lab’innovation lancé tout récemment chez Horoquartz place également l’utilisateur au cœur de nos réflexions. A nouveau, c’est ce travail collectif, impliquant concepteurs et utilisateurs finaux, qui nous permet d’imaginer un produit adapté, moderne et intuitif. »

 

Horoquartz lance son Lab’innovation : lire le communiqué de presse

Marie Lasseron – Content Manager chez Horoquartz d’après une interview de Sophie Ropars et Mahilie Lacroix, UX Designers chez Horoquartz

Marie Lasseron - blog Horoquartz