janvier 2019

Bien gérer les temps et les plannings pour booster l’engagement des salariés

« Si vous prenez soin de vos employés, ils prendront soin de votre business », avait déclaré Richard Branson, fondateur de Virgin. De fait, l’engagement collaborateur n’en finit plus d’alimenter les débats RH : chaque jour apporte son lot d’ouvrages, études ou articles dédiés au sens au travail, à l’équilibre vie privée – vie professionnelle, à la QVT, au bien-être.

Longtemps cantonnées à des fonctions de badgeage et de contrôle des temps de travail, les solutions de gestion de temps et des plannings ont désormais un rôle à jouer en matière d’engagement salarié. Par où commencer ? Eléments de réponse.

 

Des salariés de plus en plus exigeants

Il est encore plus délicat de le mesurer que de le définir. Pourtant, l’engagement collaborateur s’est taillé la part du lion dans les tendances RH des dernières années. Les salariés sont-ils motivés, heureux au travail, impliqués dans la vie de l’entreprise ? Pas tant que ça, selon les décideurs RH, qui étaient 57% à estimer que l’engagement collaborateur était moyen en 2016 (Markess). De l’autre côté, 1 salarié sur 5 déclarait en 2009 « faire de la présence pour faire de la présence », selon une étude menée par Malakoff-Médéric.

Alors comment impliquer et motiver les salariés pour qu’ils deviennent créateurs de valeur pour l’entreprise ? Les solutions existent. Ainsi, 75% des salariés français indiquent par exemple qu’une plus grande souplesse dans la gestion de leurs horaires de travail boosterait leur productivité et leur implication, selon une étude menée par Opinionway pour Horoquartz en 2017.

 

Les processus RH s’automatisent et se consumérisent

86% des décideurs RH disent accorder une grande importance à l’amélioration de l’engagement (Markess, 2016), preuve que l’enjeu n’est pas négligé au sein des services RH. Près de 6 sur 10 (58%) évoquent d’ailleurs le service rendu aux salariés parmi les enjeux RH à relever d’ici 2020, toujours selon Markess.

Car c’est un fait, les collaborateurs ont de plus en plus de mal à supporter les processus RH obsolètes et peu optimisés, alors que la plupart de leurs outils quotidiens (personnels ou professionnels) s’automatisent. Les managers ne sont pas en reste, puisque seuls 21% d’entre eux sont satisfaits de la gestion des processus RH de leur entreprise. Nombre d’entre eux pointent du doigt un manque de modernité desdits processus, ce qui les amène à sacrifier leur temps de travail pour des tâches administratives fastidieuses, telles que la validation des congés ou des plannings.

Trop longtemps laissés sur le banc de touche, les processus RH rattrapent peu à peu leur retard et prennent le virage du digital, tandis que 68% des DRH estiment que l’automatisation des processus RH est essentielle (Markess pour Horoquartz, 2018). En parallèle, la moitié d’entre eux voit cette automatisation comme un levier crucial de l’engagement collaborateur. De fait, l’apport en confort, en interactivité et en qualité de service est tel que l’amélioration de l’engagement a un caractère évident.

Bien gérer les temps et les plannings : levier de l’engagement collaborateur ?

Application la plus accédée après la messagerie (en nombre d’utilisateurs), la gestion des temps ne doit pas être négligée. En effet, 89% des salariés estiment qu’elle participe au bon climat social de l’entreprise (Opinionway pour Horoquartz, 2017).  Proposer aux collaborateurs des processus dématérialisés pour poser leurs absences, consulter leurs compteurs, interagir avec leur manager… est un bon moyen de simplifier leur quotidien. Mobiles, sociales, et facile à prendre en main, les solutions de gestion des temps s’inspirent des applications quotidiennes et offrent une réelle expérience collaborateur. Ainsi, 7 DRH sur 10 attendent d’une solution de gestion des temps qu’elle puisse être utilisée sur des équipements mobiles (Markess pour Horoquartz, 2018).

La planification n’est pas en reste. Horoquartz a par exemple intégré dans sa solution de planification un moteur d’optimisation permettant de tenir compte des souhaits exprimés par les collaborateurs. L’objectif : concilier au mieux les contraintes de charge et de compétences requises, tout en améliorant l’engagement des salariés. Pourtant, la planification des effectifs est encore majoritairement gérée à l’aide d’outils bureautiques. Loin de leur fonction de contrôle initial, les solutions de gestion des temps et des plannings sont aujourd’hui des outils incontournables au quotidien, et ont clairement un rôle à jouer pour engager les équipes.

 

Marie Lasseron – Content Manager chez Horoquartz

Marie Lasseron - blog Horoquartz